vendredi 24 juin 2016

Fête de la création d'une classe de bandonéon au CRR du Grand Avignon

Aujourd'hui, 24 juin, si cela fait 81 ans que LE chanteur de tango máximo s'est éteint au décollage, voici un atterrissage longuement mûri avec la fête de la création de la classe de bandonéon du CRR du Grand Avignon grâce à Yvonne Hahn, parrainée par Victor Hugo Villena
Une nouvelle possibilité d'y étudier cet instrument qui fascine autant qu'il intrigue ! 

Au programme de ce concert inaugural et gratuit, la création du Double Concerto pour Bandonéon et Accordéon d'Alejandro Schwarz, commande du CRR du Grand Avignon.
Solistes: Victor Hugo Villena (Bandonéon) / Eric Pisani (Accordéon).
Direction: Michel Barruol.
-Orchestre de tango avec les élèves du CRR dirigé par Juan José Mosalini
-ensembles et transcriptions

Avec les classes d'accordéon, bandonéon, piano, cordes, harpe, percussions, guitare, chant du CRR du Grand Avignon. Invitation des classes d'accordéon de Christiane Bonnay, de l'Académie de Musique Rainer III de Monaco et du conservatoire municipal de Menton ; ainsi que la classe d'accordéon de Sylvain Gargalian du CRR de Marseille.


Depuis septembre 2014, Yvonne Hahn - qui y enseigne déjà le piano depuis 1996 - enseigne également le bandonéon unisonore et bisonore, puisqu’elle maîtrise les deux systèmes, pour le moment à 18 élèves débutants (dont 4 unisonores) qui viennent de toute la région, âgés de 7 à 77 ans.

Avant de se lancer, elle s’est assurée de la disponibilité d’instrument et de pouvoir se former auprès de pédagogues reconnus tels que Victor Villena, puis Juan José Mosalini ainsi qu’occasionnellement Olivier Manoury et William Sabatier.

Créer une classe au sein d’un conservatoire permet au bandonéon l’échange avec les autres disciplines et de trouver une véritable place dans tous les styles de musique en évitant l’étiquetage exclusif du tango même s’il est inévitablement et heureusement présent. L’importance est mise sur le travail d’équipe des professeurs, l’interaction entre les élèves de bandonéon et d’autres instruments, quel que soit le genre musical pratiqué afin de se sentir faire partie de la communauté des musiciens.

En plus du cours individuel hebdomadaire, les élèves suivent un cours de Formation musicale et un cours d’ensemble. D’autres cours optionnels sont mis à disposition selon les envies de chacun (analyse, histoire, composition, écriture, jazz…).

Afin de rendre accessible l’étude de cet instrument, Yvonne Hahn a elle-même investi dans plusieurs  bandonéons (unisonores, bisonores, modèle enfant) qu’elle met à disposition des élèves. Une fois qu’ils ont confirmé leur choix de poursuivre, alors les élèves ont acheté leur propre instrument, et cela à hauteur de 70.000 € d’investissement en un an seulement. Le Conservatoire a lui aussi acquis 3 bandonéons bisonores dont deux de taille enfant, commandés au luthier Oscar Fischer. D’autres commandes sont en cours pour agrandir le parc instrumental du conservatoire.

La particularité de cette classe est qu’elle est parrainée par le concertiste Victor Villena  installé dans la région depuis 2010. Outre les master class données aux élèves durant l’année, le conservatoire l’accueille pour donner des master-class internationales. La première qui a eu lieu en  février 2015 a accueilli 5 élèves étrangers de haut niveau. Les élèves du Conservatoire peuvent y assister en tant qu’auditeur, profiter de l’enseignement donné et participer au concert de clôture, une expérience qui s’est renouvelée en janvier 2016 avec encore plus de participants et qu ils espèrent inscrire dans la durée.


Chaque année  scolaire d’autres pédagogues et musiciens de renom sont invités. Pour l’année 2015/2016 Juan José Mosalini est venu donner des master class d’orchestre très apprécié. Par ailleurs, pour fêter l’ouverture de cette classe de bandonéon, le Conservatoire a commandé à Alejandro Schwarz, également compositeur, un double concerto pour bandonéon et accordéon dont la première a lieu ce 24 juin 2016.

L’ambition est d’offrir un parcours professionnalisant avec des intervenants et pédagogues extérieurs, afin de faire connaître l’instrument et ses possibilités dans la région et d’aider à trouver sa place dans tous les Conservatoires de musique, comme l’accordéon y est parvenu.

Conservatoire Grand Avignon - 1-3 rue du général Leclerc - 84000 AVIGNON - Tél. 04 32 73 04 80 - email : conservatoire@agglo-grandavignon.fr 



©Extrait du prochain livre Bandonéon sans frontière de Solange Bazely qui devrait sortir fin 2016/début 2017.

mardi 14 juin 2016

Le monument “hommage au tango“ déménage à Tarbes

Lundi 13 juin 2016, le Monument au Tango qui était installé au Parc Chastelain a été transféré sur le nouveau Rond-Point du Quai de l’Adour désormais renommé le Rond- Point du Tango. Après Buenos Aires, Tarbes est la deuxième ville au monde à recevoir ce monument, réplique d’une sculpture située sur une petite place du quartier Puerto Madero à Buenos Aires (Azucena Villaflor et Avenida de los Italianos) réalisée par Alejandro Coria et Estela Treviño, construite en acier inoxidable, inaugurée en novembre 2007. Il représente l’esprit du tango à travers l’âme d’un bandonéon géant. Ce monument est un cadeau de l’Institut National de Promotion Touristique de l’Argentine.
 Le jour de l'inauguration, le 25 août 2012, sous la pluie.

Il a été inauguré le 25 août 2012 en présence du Ministre du Tourisme Argentin Enrique Meyer, Monsieur le Maire de la ville de Tarbes, Gérard Trémège et Monsieur Carlos Feeney, conseiller au Cabinet du Ministère du Tourisme : « C’est une œuvre d’art qui marque l’amitié entre Buenos Aires et Tarbes. » En septembre 2012, une autre réplique a été inaugurée à San Paulo au Brésil et une autre à Medellín en Colombie le 26 février 2013.

Le monument à Tarbes, à son nouvel emplacement.

jeudi 26 mai 2016

Nestor Marconi Quintet Para el recorrido

Enregistré au Vinilo Café à Buenos Aires le 23 mars 2016 avec Néstor Marconi (bandonéon et composition), Leonardo Marconi (piano), Pablo Agri (violon), Juan Pablo Navarro (contrebasse) et Esteban Falabella (guitare)

dimanche 8 mai 2016

Documentaire sur Ernesto Baffa

Personnage touchant qui aura joué avec Horacio Salgán, Anibal Troilo, Astor Piazzolla et tant d'autres et qui vient de nous quitter.

dimanche 1 mai 2016

Ciao Juan Carlos Coviello

Je ne voudrais vraiment pas que ce blog se transforme en une longue et triste nécrologie, mais hier, le bandonéoniste Juan Carlos Coviello (1923-2016) nous a quittés après Luis Stazo et Ernesto Baffa il y a si peu. Mais le voici en charmante compagnie, en hommage à Troilo avec le fameux Quejas de Bandoneon de Juan de Dios Filiberto. Bandonéons: Roberto Alvarez - Ernesto Baffa - Juan Carlos Coviello - Ernesto Franco - Raul Garello - Alberto Garralda - Nestor Marconi - Julio Pane - Walter Ríos et les jeunes Lautaro Greco - Yuki Okumura - Leandro Pane - Santiago Polimeni - Daniel Ruggiero - Lisette - C'était le 8 octobre 2014 au Théâtre Maipo à Buenos Aires.

mercredi 20 avril 2016

Dernier clip de Jeane Manson où le bandonéon est pris en otage

Et oui, certains n'ont peur de rien. Certes le bandonéon inspire... et expire ! Heureusement il aura son mot à dire ! Alalal, les clichés ont la dent dure...

lundi 11 avril 2016

Ernesto Baffa - Adiós avec Rêverie de Schumann



L'attachant bandonéoniste, directeur et compositeur Ernesto Baffa (20/08/1932-11/04/2016) vient de nous quitter, après la diffusion récente d'du documentaire “Ernesto Baffa, poésie de bandonéon“ de Daniel Tonelli et Marcelo Turrisi (produit par The Argentine Tango Society) qui lui était consacré.

Il joua dans l'orchestre d'Héctor Stamponi, celui de Horacio Salgán et d'Anibal Troilo, entre autres.

Et re-écoutons l'inoubliable Trío Baffa Berlinghieri, notamment avec l'excellent contrebassiste Fernando Cobarcos, qui accompagne des chanteurs de légende comme Roberto "Polaco" Goyeneche.

Ce grand maître jouait avec son style intimiste nous a quittés aujourd'hui et avec lui, un bout du tango s'éteint qui germe déjà dans d'autres artistes, en héritiers.
Personnage attachant, aperçu dans de très nombreux documentaires ces dernières années, toujours souriant et habité par la flamme tanguera.